De retour d’un week-end prolongé par un jour férié aux États-Unis lundi, « on ressent une certaine faiblesse du côté du maïs et du soja qui est sans doute liée au fait que les cours avaient beaucoup grimpé vendredi », avance Monica Moehring, de la maison de courtage Allendale.

« On n’a rien vu se concrétiser »

Mais le marché est aussi « déçu », selon elle, « de ne voir aucune vente à la Chine ». Après la signature d’un accord entre Washington et Pékin prévoyant une augmentation substantielle des achats par la Chine de produits agricoles américains, « des rumeurs circulaient vendredi sur de possibles commandes, de maïs notamment », souligne Mme Moehring. « Mais on n’a rien vu se concrétiser pour l’instant. »

Voir aussi : Accord Chine-USA : 200 milliards de dollars d’importations supplémentaires (16/01/2020)

Les observateurs du marché sont d’autant plus circonspects sur la possibilité d’éventuelles commandes qu’à cette époque de l’année, la Chine se tourne plutôt habituellement vers l’Amérique du Sud, où sont actuellement moissonnés le maïs et le soja. De plus, les prix proposés par les États-Unis restent actuellement plus élevés qu’au Brésil ou en Argentine.

Le blé profite de la forte demande

Du côté du blé, les cours américains continuent de profiter de la forte demande internationale. « On s’attend à un sursaut des ventes imminent dans la mesure où les prix proposés aux États-Unis sont assez concurrentiels », remarque Mme Moehring.

Pour Brian Hoops, de Midwest Market Solutions, les cours de la céréale sont aussi soutenus par « une offre resserrée du blé tendre rouge d’hiver » dans le pays.

Le boisseau de blé pour livraison en mars, le plus actif, a fini à 5,8150 dollars, contre 5,7050 dollars vendredi (+1,71 %).

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, également le plus échangé, a terminé à 3,8750 dollars, contre 3,8925 dollars à la précédente clôture (–0,45 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé à 9,1600 dollars, contre 9,2975 dollars vendredi (–1,48 %).

Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé européen reste prudent avant le rapport USDA

Les cours du blé restaient très prudemment autour de la barre des 177 euros la tonne, quasi stables, mercredi 12 août 2020 en début d’après-midi sur Euronext. Ils étaient dans l’attente du rapport mensuel du ministère de l’agriculture des États-Unis qui sera publié dans la soirée.