Le ministère américain de l’Agriculture a fait part dans son système recensant au quotidien les plus grosses transactions d’une vente de 747 000 tonnes de maïs à la Chine et de 140.000 tonnes pour une destination inconnue.

Les chiffres du rapport hebdomadaire sur les ventes de produits agricoles américains à l’étranger étaient par ailleurs supérieurs aux attentes.

Environ 1,45 million de tonnes de maïs ont été commandées lors de la semaine se terminant le 20 août, 1,9 million de tonnes de soja et 764 000 tonnes de blé.

Par ailleurs, remarque Katie Murphy, de CHS Hedging, le blé américain est soutenu par le fait que « les exportations de l’Union européenne pourraient être moins élevées cette année en raison de la forte baisse de la production française de blé tendre ».

Les effets des ouragans

De nouvelles prévisions météorologiques alimentent aussi la hausse des cours du maïs et du soja. « Certains modèles avaient prévu de fortes précipitations dans le Midwest » faisant suite aux passages des ouragans Marco puis Laura, remarque Brian Hoops, de Midwest Market Solutions. Ce qui aurait fait beaucoup de bien à certaines zones manquant un peu d’humidité actuellement. Mais « les dernières prévisions anticipent un passage plus à l’est que prévu de l’ouragan Laura », indique-t-il.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,5850 dollars, contre 3,5425 dollars la veille (+1,2 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,5075 dollars, contre 5,3975 dollars à la précédente clôture (+2 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 9,4200 dollars, contre 9,2425 dollars mercredi (+1,9 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé et le maïs en baisse sur Euronext

Les cours des deux céréales subissent une certaine volatilité, toujours dans le contexte de la guerre en Ukraine. Aux États-Unis, le marché a réagi à la publication du dernier rapport de l’USDA.