« Les prix, qui étaient un peu remontés ces derniers jours, redescendent faute de nouvelles informations justifiant leur progression », a estimé Steve Georgy, de la maison de courtage Allendale. En particulier, « on ne prévoit pas de gel précoce ou de météo dommageable », a-t-il souligné. De bon augure pour les moissons de blé, qui ont lieu un peu plus tard cette année en raison de semis tardifs au printemps.

La qualité de la production de maïs et de soja s’est pour sa part stabilisée. Selon un rapport hebdomadaire du ministère de l’Agriculture, la proportion de maïs considéré comme bon à excellent lors de la semaine se terminant le 15 septembre est de 55 %, comme la semaine dernière. Le soja est de son côté considéré comme bon à excellent à hauteur de 54 %, contre 55 % la semaine précédente.

Les moissons de blé de printemps sont désormais réalisées à hauteur de 76 %, soit un peu en retard par rapport aux estimations des analystes (82 %), tandis que les semis de blé d’hiver sont réalisés à hauteur de 8 %.

Les cours du maïs, qui avaient bénéficié lundi de l’envolée des cours du pétrole et de rumeurs sur les annonces devant intervenir sur l’éthanol, ont aussi reculé « alors que ces deux éléments étaient remisés au second plan », a estimé M. Georgy. Environ 40 % de la production américaine de maïs est destinée à la fabrication du biocarburant éthanol.

L’annonce de nouvelles commandes importantes de soja par les Chinois, portant au total sur 260 000 tonnes, n’a pas suffi à soutenir les prix de l’oléagineux. C’est pourtant la troisième séance de suite qu’est annoncé un achat important de soja par des acheteurs chinois.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mardi à 3,6800 dollars, contre 3,7400 dollars la veille (–1,60 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 4,8425 dollars, contre 4,8875 dollars à la clôture précédente (–0,92 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s’est établi à 8,9375 dollars, contre 9,0000 dollars lundi (–0,69 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Rebond des cours du blé et du maïs

À la faveur du dynamisme de la demande à l’international, les cours européens du blé et du maïs sont repartis à la hausse.