Les marchés américains seront fermés vendredi 3 juillet 2020, veille de la célébration nationale du 4-Juillet aux États-Unis.

Les prix du maïs, qui s’étaient envolés après un rapport montrant que les agriculteurs avaient semé beaucoup moins de la céréale qu’attendu, ont repris leur souffle. « Même s’il n’y a pour l’instant aucune menace météorologique d’ampleur, l’anticipation de températures au-dessus des normales saisonnières jusque mi-juillet laisse les investisseurs sur leurs gardes », souligne toutefois Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors en rappelant que la récolte est actuellement considérée à 73 % comme bonne à excellente.

Bonnes ventes

Les cours ont reculé malgré l’annonce d’importantes commandes dans le système recensant au quotidien les plus grosses ventes à l’étranger. Les maisons de courtage ont rapporté avoir vendu pour 202.000 tonnes de maïs et pour 126.000 tonnes de soja à la Chine.

Les chiffres du rapport hebdomadaire du ministère américain de l’Agriculture sur les ventes à l’étranger étaient pour leur part « plus ou moins conformes aux attentes, avec un peu de déception du côté du maïs », a souligné Brian Hoops de Midwest Market Solutions.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en septembre, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,4350 dollars contre 3,5050 dollars mercredi.

Le boisseau de blé pour livraison en septembre, le plus actif, a fini à 4,9200 dollars contre 4,9875 dollars à la précédente clôture.

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 8,9675 dollars contre 8,9900 dollars la veille.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé sans entrain face à une offre mondiale abondante

Les cours du blé étaient en très légère baisse, vendredi 7 août après-midi, tiraillés entre une production européenne en repli et une offre mondiale attendue en abondance.