« Les acteurs du marché sont surtout dans une position d’attente », estime Jason Britt de Central State Commodities. « Cela va probablement être compliqué de faire grimper les prix beaucoup plus que leur niveau actuel dans la mesure où on anticipe des récoltes particulièrement abondantes cette année et où on s’attend à une révision à la hausse des prévisions sur la production...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !