Le système du ministère américain de l’Agriculture (USDA) recensant au quotidien les plus grosses transactions a fait part mardi de la commande de 408 000 tonnes de maïs par la Chine et de 100 000 tonnes par le Japon.

Quelque 204 000 tonnes de soja ont aussi été acquises par des acheteurs chinois ainsi que 142 500 tonnes pour une destination inconnue.

Un rapprochement entre Washington et Pékin

Les acteurs du marché ont aussi salué mardi un certain réchauffement des relations entre Washington et Pékin. Alors qu’ils ne s’étaient pas parlé depuis des mois, les négociateurs chinois et américains sont tombés d’accord pour mettre en œuvre l’accord commercial signé en janvier qui prévoit, entre autres, une augmentation draconienne des achats de produits agricoles américains par les Chinois.

« Cette nouvelle a été accueillie avec soulagement par les investisseurs car de nombreux points de discorde (sur Hong Kong, les sociétés technologiques, le Covid-19) avaient fait naître des doutes sur l’accord, d’autant plus que Donald Trump avait annulé une session de négociations qui devait se tenir à la mi-août », remarque Michaela Helbing-Kuhl, de la Commerzbank.

Un rapport rassurant

Les cours des produits agricoles ont aussi été soutenus mardi par un rapport hebdomadaire de l’USDA qui a montré lundi soir que la proportion de maïs considéré comme bon à excellent aux États-Unis avait chuté de 5 points, à 64 %, soit bien plus que prévu. Cette dégradation est liée au temps chaud et sec qui domine actuellement dans le Midwest, le cœur de la production agricole aux États-Unis.

Dans l’État de l’Iowa, la proportion de maïs bon à excellent a même chuté à 50 %, contre 59 % la semaine précédente, en raison des dégâts causés par le passage de la tempête Derecho à la mi-août.

La proportion de soja considéré comme bon à excellent est, quant à elle, tombée de 3 points, à 69 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mardi à 3,5450 dollars, contre 3,4500 dollars la veille (+2,8 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,3550 dollars, contre 5,2775 dollars à la précédente clôture (+1,5 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 9,2025 dollars, contre 9,0575 dollars lundi (+1,6 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé et le maïs en baisse sur Euronext

Les cours des deux céréales subissent une certaine volatilité, toujours dans le contexte de la guerre en Ukraine. Aux États-Unis, le marché a réagi à la publication du dernier rapport de l’USDA.