Plusieurs opérateurs s’interrogeaient sur les raisons du repli du blé, alors que le ministère américain de l’Agriculture USDA a révisé la production et les stocks mondiaux à la baisse dans son rapport Wasde. « Le rapport n’était certainement pas de nature à faire baisser les prix, c’est plutôt le contraire », a commenté Jon Scheve, de la société de conseil Superior Feed Ingredients. Pourtant, après s’être apprécié légèrement mardi, le blé d’hiver a décroché mercredi, poursuivant ce que certains analystes voient comme une correction, après son pic de deux mois atteint le 4 octobre 2021.

> À lire aussi : Rapport USDA : la production mondiale de soja et de maïs revue à la hausse (13/10/2021)

Jon Scheve souligne également que le prix du blé de printemps souffre beaucoup moins que le contrat de référence sur le blé d’hiver, le plus suivi aux États-Unis et dans le monde. Le blé d’hiver a, en grande partie, échappé à la sécheresse qui a frappé le nord des États-Unis cet été et affecté durement le blé de printemps, semé et récolté plus tard.

L’analyste évoque aussi la moindre utilisation du blé pour nourrir le bétail par rapport à la première partie de l’année, quand son prix était proche de celui du maïs, ce qui en faisait une alternative compétitive. Mais le maïs vaut désormais sensiblement moins cher que le blé, ce qui diminue l’appétit des fermiers pour ce dernier comme nourriture animale.

Maïs et soja aussi à la baisse

Le maïs, quant à lui, a répondu directement mercredi aux bons chiffres du rapport Wasde, qui a fait état d’une augmentation des rendements et des stocks aux États-Unis.

Également à la baisse, mais de façon moins marquée, le soja a touché mercredi 11,8450 dollars le boisseau pour la première fois en dix mois (17/12/20).

Le rapport Wasde montrait, comme pour le maïs, des révisions à la hausse en termes de production et de stocks pour la campagne de 2021-2022, des changements défavorables aux cours.

Par ailleurs, l’USDA a annoncé mercredi 13 octobre 2021 deux commandes massives d’un total de 528 000 tonnes, dont 330 000 par la Chine.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre a perdu 2,07 % à 7,1875 dollars, contre 7,3400 dollars à la clôture de la veille.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé en baisse de 1,96 %, à 5,1225 dollars, contre 5,2250 dollars mardi.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu en repli de 0,25 %, à 11,9525 dollars, contre 11,9825 dollars la veille.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé stable, toujours à un haut niveau

Les prix du blé étaient stables le mardi 26 octobre 2021en fin d’après-midi sur le marché européen, après plusieurs jours de flambée. Au contraire, ceux du maïs étaient dans le rouge.