« Il n’y a pas eu d’annonce de commande à l’exportation aujourd’hui. Malgré cela, les prix du soja et du maïs montent », a indiqué Brian Hoops, de Midwest Market Solutions. Les chiffres des ventes hebdomadaires à l’étranger, publiés le jeudi 3 décembre 2020 au matin par le gouvernement américain, ont d’ailleurs montré que les exportations de soja étaient tombées la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis le début de la campagne de 2020-2021, s’établissant à 406 900 tonnes.

Celles de maïs ont reculé de 18 % par rapport à la semaine précédente, s’élevant à 1,37 million de tonnes, et celles de blé ont chuté de 44 %, à 446 400 tonnes.

« Le marché (du soja et du maïs, ndlr) est pourtant favorable à un petit rebond technique au cas où les prévisions de pluies dans le nord du Brésil tombent à l’eau », explique M. Hoops.

Le blé a, pour sa part, reculé dans le sillage d’une récolte plus importante que prévu de la céréale au Canada en 2020, selon le bureau national de la statistique. La production totale canadienne a augmenté de près de 8 % pour s’établir à 35,2 millions de tonnes, ce qui en fait la seconde récolte la plus abondante depuis que ces chiffres sont calculés.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars, le plus actif, a terminé à 5,8450 dollars, contre 5,8850 dollars la veille, reculant de 0,68 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a fini à 4,2650 dollars, contre 4,2375 dollars à la dernière clôture, en hausse de 0,65 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier, le plus échangé, a terminé à 11,6825 dollars, contre 11,5300 dollars mercredi, gagnant 1,32 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé et maïs, en baisse, corrigent les hausses des derniers jours

Le blé comme le maïs étaient en nette baisse, le mercredi 20 janvier 2021 à la mi-journée, poursuivant un mouvement de prise de profits entamé la veille, à la suite de Chicago.