Selon un document de l’USDA, les exportateurs privés américains ont fait état d’une vente de 204.000 tonnes de soja à la Chine de la campagne de 2019-2020. « Des rumeurs évoquaient hier l’achat de 600.000 tonnes de soja par la Chine. On peut donc s’attendre à ce que de nouvelles ventes soient annoncées lundi et mardi », a anticipé Brian Hoops de Midwest Market Solutions

L’oléagineux est particulièrement sensible à la situation commerciale entre Washington et Pékin : les États-Unis font en effet partie des principaux producteurs de soja au monde et la Chine est le premier importateur de la planète. Les deux premières économies mondiales, engagées depuis plus d’un an dans un conflit commercial, doivent se retrouver en octobre à Washington pour la reprise des pourparlers. À l’approche de cette rencontre, la Chine a annoncé vendredi une nouvelle série d’exemptions de surtaxes douanières s’appliquant à certains produits agricoles américains, dont justement le soja.

Un œil attentif sur les prévisions météorologiques

Le soja et le maïs ont également poursuivi sur leur tendance de la veille, portés par l’abaissement des prévisions de production américaine dans le rapport de septembre de l’USDA sur l’offre et la demande de céréales et d’oléagineux dans le monde. « Il y a eu assez peu de nouvelles fraîches aujourd’hui. On est surtout resté dans la continuité de la séance de la veille », a noté M. Hoops.

Le blé, dont les estimations de production sont restées inchangées aux États-Unis, s’est affiché en très léger recul.

Les acteurs du marché gardent par ailleurs un œil attentif sur les prévisions météorologiques alors que les cultures de maïs et de soja approchent de leur maturité. Certains analystes ont averti d’un risque de gel précoce dans les semaines à venir, qui pourrait compromettre les récoltes. « Ce n’est pas une menace pour le moment, mais si cela changeait, les prix augmenteraient de manière draconienne », a prévenu M. Hoops.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,6875 dollars, contre 3,6725 dollars jeudi (+0,41 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 4,8350 dollars, contre 4,8375 dollars à la clôture précédente (–0,05 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s’est établi à 8,9875 dollars, contre 8,9550 dollars la veille à la clôture (+0,36 %). Il s’agit de son plus haut niveau en plus de deux mois.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Rebond des cours du blé et du maïs

À la faveur du dynamisme de la demande à l’international, les cours européens du blé et du maïs sont repartis à la hausse.