Pour Rich Nelson, responsable de la stratégie chez le courtier Allendale, la « discussion » des opérateurs a été dominée par le dossier Evergrande et la Banque centrale américaine (Fed).

La Chine est, de très loin, le premier importateur mondial de soja, et a récemment pris également la première place sur le marché du maïs. Or, les marchés sont désormais de l’avis que les autorités chinoises vont faire le nécessaire pour que le dénouement de la crise Evergrande se déroule de façon ordonnée.

Du côté de la Fed, le discours un peu plus ferme de la Banque centrale américaine a été pris comme le signe d’une normalisation de l’économie américaine, après 18 mois de pandémie de coronavirus.

Dans l’attente de deux rapports

Les volumes sont faibles pour le maïs, « car les fermiers se concentrent sur la récolte et les opérateurs attendent les rapports de la semaine prochaine » publiés par le ministère de l’Agriculture (USDA), a expliqué Jim Warren, du courtier CHS Hedging, dans une note.

Les deux documents seront publiés le jeudi 30 septembre 2021. Le premier, le « Small Grains Report », donnera des informations sur les rendements de la saison 2021 pour le blé, l’avoine et l’orge. Le second, publié tous les trois mois, donnera un état des stocks des principales cultures aux États-Unis au 1er septembre.

« On s’attend à voir une baisse de la production de blé de printemps », a indiqué Rich Nelson, ce qui serait favorable au prix de cette céréale. Les cultures ont, en effet, été très affectées par la sécheresse qui a frappé les grandes plaines du nord des États-Unis, où pousse l’essentiel de la production américaine.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre a clôturé en hausse de 1,70 %, à 7,1775 dollars, contre 7,0575 dollars mercredi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 5,2925 dollars, contre 5,2550 dollars, en progrès de 0,71 % par rapport à la veille.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu 12,8425 dollars, contre 12,8275 dollars, soit une hausse de 0,11 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé stable, toujours à un haut niveau

Les prix du blé étaient stables le mardi 26 octobre 2021en fin d’après-midi sur le marché européen, après plusieurs jours de flambée. Au contraire, ceux du maïs étaient dans le rouge.