Les contrats à terme sur le maïs ont gagné du terrain « après une série d’achats techniques mercredi alors que les courtiers s’attendent à des données rassurantes sur les exportations dans le rapport du ministère de l’Agriculture (USDA) demain et à une diminution des prévisions de stocks dans le rapport Wasde vendredi », écrit Ben Potter, de Farm Futures.

L’USDA, ministère américain de l’Agriculture, publiera jeudi 8 avril 2021, ses chiffres hebdomadaires sur les ventes à l’étranger de produits agricoles. Les analystes s’attendent à d’importants volumes d’exportation du côté du maïs, notamment porté par la demande chinoise.

Le vendredi 9 avril 2021, dans son très suivi rapport Wasde, l’USDA diffusera ses estimations mensuelles sur l’offre et la demande agricole aux États-Unis et dans le monde.

Par ailleurs, le ministère américain de l’Agriculture a estimé mardi que le volume des récoltes au Brésil serait de 114 millions de tonnes lors de la campagne de 2021-2022, ce qui serait un record.

Pour la campagne en cours, la récolte, qui a été perturbée par des averses dans plusieurs États producteurs du pays, est évaluée à 105 millions de tonnes.

Du côté du soja, l’USDA prévoit une récolte brésilienne de 134 millions de tonnes cette année et de 141 millions de tonnes l’an prochain.

Le blé coté à Chicago a lui profité de mouvements d’achats « provoqués par des inquiétudes sur la météo dans le nord des Grandes Plaines qui pourraient nuire aux semis de blé de printemps », indique M. Potter.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,1625 dollars, contre 6,1550 dollars la veille, en hausse de 0,12 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,6050 dollars, contre 5,5425 dollars à la dernière clôture, en hausse de 1,13 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 14,0875 dollars, contre 14,1875 dollars mardi, reculant de 0,70 %.

AFP