Selon des fermiers de l’Illinois, qui est le deuxième plus gros producteur de maïs des États-Unis, « les premiers rendements du maïs pourraient être décevants par rapport aux attentes », a expliqué Michael Zuzolo, président du cabinet Global Commodity Analytics and Consulting.

À rebours du rapport Wasde

Les informations contrastent avec le rapport mensuel Wasde du ministère américain de l’Agriculture, qui avait fait état d’une hausse de la production, des rendements et des surfaces plantées pour le maïs, trois éléments de nature à entraîner les prix à la baisse.

Plombés depuis la mi-juillet par la perspective d’un beau millésime ainsi que par une demande soutenue, les cours du maïs avaient touché, le 10 septembre 2021, un plus bas depuis janvier, à 4,8775 dollars le boisseau (environ 25 kg). Avant que le vent d’Illinois ne change l’humeur du marché, plusieurs opérateurs s’attendaient même à des rendements encore supérieurs à ceux annoncés par le département américain à l’Agriculture (USDA), d’où le choc enregistré mercredi.

Les dégâts de l’anthracnose

Selon Michael Zuzolo, ces premiers rendements décevants seraient notamment dus à des maladies, dont l’anthracnose (causée par des champignons), qui provoque le pourrissement et contre lequel il n’existe pas de traitement efficace.

Les prix du maïs ont également été portés par la baisse des stocks d’éthanol (dont une partie est produite avec cette céréale), selon le rapport hebdomadaire de l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Le blé est aussi en hausse

Également en hausse, le blé a lui bénéficié d’un sentiment général d’une offre moins abondante que prévu cette année, en grande partie du fait de nombreux épisodes de sécheresse dans plusieurs grands pays producteurs, selon Michael Zuzolo.

Le soja était lui aussi en hausse malgré l’annonce par l’USDA de l’annulation de deux commandes importantes, pour un total de 328 000 tonnes, dont 132 000 étaient initialement destinées à la Chine.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre a clôturé à 7,1225 dollars, contre 7,0075 dollars mardi, en hausse de 1,64 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 5,3350 dollars, contre 5,2025 dollars la veille, en progrès de 2,54 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu à 12,9450 dollars, contre 12,8250 dollars, soit un gain de 0,93 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé stable, toujours à un haut niveau

Les prix du blé étaient stables le mardi 26 octobre 2021en fin d’après-midi sur le marché européen, après plusieurs jours de flambée. Au contraire, ceux du maïs étaient dans le rouge.