« Vous avez toujours de la sécheresse dans les Plaines du Nord, qui s’étend à la région pacifique nord-ouest et au Canad a », a souligné Dan Cekander, du cabinet DC Analysis. Dans de nombreuses parties du Montana, du Dakota du Sud et du Nord, régions de production du blé, les températures dépassent 35, voire 40 degrés, alors qu’elles se situent ordinairement en deçà de 30 à cette époque de l’année. En dix jours, le blé a pris plus de 13 %.

À l’inverse, dans les régions de production du maïs et du soja, plus au sud, « il n’y a pas de grosse chaleur et le temps est très très doux », a expliqué Dan Cekander, ce qui est bon pour les rendements et ne soutient pas les cours. « C’est pour ça que c’est difficile d’avoir un élan » sur les prix à la hausse, a-t-il poursuivi.

Autre facteur de ralentissement des cours, la séance délicate des marchés boursiers lundi 19 juillet 2021, qui s’inquiètent toujours de la reprise économique à mesure que se propage le variant Delta du coronavirus.

Rare facteur de soutien au maïs, les opérateurs ont ajusté à la baisse leurs prévisions de rendement, selon Jack Scoville, du cabinet de courtage Price Future Groups. Le maïs a fini quasiment à l’équilibre (+0,04 %).

Une partie des récoltes de soja étant utilisée dans la production de biocarburants, cette céréale est plus sensible à l’évolution des cours du pétrole, qui ont dégringolé lundi.

Le boisseau de blé pour livraison en septembre a fini à 6,9775 dollars contre 6,9250 dollars vendredi, en hausse de 0,75 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 5,5225 dollars contre 5,5200 dollars à la clôture précédente, quasi stable (+0,04 %).

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu à 13,7225 dollars contre 13,9175 dollars, en repli de 1,40 %.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa dynamique de hausse sur Euronext

Le prix du blé était encore en légère hausse le vendredi 24 septembre 2021 après-midi sur le marché européen, après avoir cassé un seuil technique à la hausse, sur fond de demande internationale soutenue.