Sur son site recensant les principales commandes quotidiennes passées par l’étranger, le ministère américain de l’Agriculture (USDA) a indiqué que 130 000 tonnes de blé tendre rouge d’hiver avait été achetées et seraient livrées à des destinations inconnues pendant la campagne en cours. « Cela soutient les contrats de blé tendre d’hiver de Chicago aux dépens de ceux de blé dur d’hiver de Kansas City », observe Brian Hoops, de Midwest Market Solutions.

Par ailleurs, les volumes de blé inspectés dans les ports américains et prêts à l’exportation sont en nette hausse par rapport à la semaine dernière, selon les chiffres hebdomadaires de l’USDA.

Cela sous-entend une recrudescence de la demande pour la céréale américaine, qui a profité de ces données.

Le soja est aussi remonté après avoir chuté jeudi 1er avril 2021 avant le long week-end de Pâques.

En revanche, le maïs a une nouvelle fois fini en baisse, notamment pénalisé par l’accélération du rythme des récoltes en Argentine.

Les acteurs du marché prendront connaissance dans l’après-midi du premier rapport de l’année sur la qualité des semis et l’avancée des récoltes aux États-Unis. « Les courtiers s’intéresseront de près aux conditions des semis de blé d’hiver, en particulier le blé dur d’hiver du Nebraska, du Kansas, de l’Oklahoma et du Texas », précise M. Hoops.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,1800 dollars, contre 6,1100 dollars jeudi, en hausse de 1,15 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,5325 dollars, contre 5,5975 dollars à la dernière clôture, en baisse de 1,16 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 14,1275 dollars, contre 14,0200 dollars jeudi, montant de 0,77 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé en recul, maïs toujours en hausse

Les prix de la prochaine récolte de blé reculaient le vendredi 7 mai 2021 en fin d’après-midi, tandis que le maïs poursuivait sa course folle, en raison des inquiétudes qui pèsent sur les cultures au Brésil.