« La montée du dollar et le rapport attendu mercredi sur les semis et les stocks ont fait pression sur le blé ainsi que davantage d’humidité dans la région des plaines » américaines, a indiqué Dax Wedemeyer, de US Commodities.

Le gouvernement américain doit publier mercredi matin (le 31 mars 2021) ses données annuelles sur ses attentes des surfaces plantées pour les principales cultures agricoles américaines (maïs, blé, soja, avoine, orge, sorgho, lin, coton, riz, patates douces, tournesol, etc.), État par État.

Selon des prévisions médianes des analystes de CHS, les hectares consacrés au soja devraient nettement augmenter en 2021, également pour le maïs, et assez peu pour le blé.

Prises de positions

« On a assisté aussi à des prises de positions et de profits dans les autres céréales, particulièrement sur les contrats d’oléagineux, avant la publication du rapport de mercredi sur les stocks et les surfaces qui seront plantées », a ajouté Dax Wedemeyer.

Le cours du maïs, aussi en repli notamment à cause des prévisions d’augmentation de semis, n’a pas été aidé par l’annonce d’une commande à l’exportation.

Le ministère de l’Agriculture américain a rapporté la vente de 100 800 tonnes de maïs à l’exportation pour une destination inconnue.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,0175 dollars, contre 6,1675 dollars lundi, en chute de 2,39 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,3925 dollars, contre 5,4675 dollars à la dernière clôture, en baisse de 1,24 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 13,6675 dollars contre 13,9300 dollars lundi, lâchant 1,88 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé en recul, maïs toujours en hausse

Les prix de la prochaine récolte de blé reculaient le vendredi 7 mai 2021 en fin d’après-midi, tandis que le maïs poursuivait sa course folle, en raison des inquiétudes qui pèsent sur les cultures au Brésil.