Le « Soft Red Winter » (SRW), variété de blé cotée à Chicago, a gagné 13 % en une semaine, pour atteindre des niveaux qu’il n’avait plus connus depuis la mi-mai.

Le Nord-Ouest des États-Unis reste sous le coup d’une vague de sécheresse historique et les prévisions météorologiques font état de températures toujours supérieures aux normales saisonnières dans plusieurs régions de culture du blé, ainsi que de précipitations inférieures. Outre le nord des États-Unis, le Canada est aussi gravement touché.

Selon Jack Scoville, de la maison de courtage Price Futures Group, le marché a aussi été sensible à une rumeur de relèvement de la demande chinoise, qui s’apprêterait à acheter davantage de blé d’hiver américain. Cette hausse inattendue des importations serait en grande partie liée aux graves inondations qui ravagent actuellement l’est de la Chine, en particulier la province du Henan, l’une des grandes régions de culture du blé, ce qui devrait affecter les rendements.

Mercredi 21 juillet 2021, le maïs a aussi terminé dans le vert, mais plus modestement que le blé, ce dernier ayant orienté la trajectoire du premier, selon Jack Scoville. Cette progression peut être également attribuée à des éléments techniques, son cours ayant repris une trajectoire de hausse sur plusieurs séances, entraînant des spéculateurs à l’achat, selon le courtier.

Le soja, lui, a terminé quasiment à l’équilibre, contraint par un amollissement général de la demande, notamment en Chine et aux États-Unis, même si la perspective d’une météo plus sèche a limité le tassement.

Le boisseau de blé pour livraison en septembre a fini à 7,1075 dollars contre 7,0050 dollars mardi, en progression de 1,46 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 5,6850 dollars contre 5,6575 dollars à la clôture précédente, en hausse de 0,48 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu à 13,8975 dollars contre 13,8850 dollars, quasiment stable (+0,09 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé à l’équilibre, la moisson se poursuit bon an mal an

Les prix du blé étaient à l’équilibre, mercredi 4 août 2021 en fin de matinée, demeurant à un niveau élevé devant une moisson compliquée par la météo et une révision à la baisse des prévisions de production en France.