« Ce qui a frappé le plus dans le rapport Wasde, c’est l’augmentation des stocks mondiaux de blé qui ont grimpé de 2,4 millions de tonnes à plus de 278 millions, dans la fourchette haute des prévisions des analystes, ce qui a fait chuter le cours », a indiqué Dewey Strickler d’Ag Watch Market Advisors.

Outre les stocks de blé, l’estimation de la production mondiale de la céréale pour 2021-2022 a été revue en légère hausse. Le gonflement des stocks a été nourri par l’Europe, le Canada, la Russie et surtout l’Australie. La production australienne de blé a été finalement abondante (+2,5 millions, à 34 millions de tonnes), en dépit des pluies diluviennes de l’automne, qui ont affecté la qualité des grains mais pas les volumes de la récolte.

Les exportations de maïs sont dynamiques

Pour le maïs, le département américain à l’agriculture (USDA) a laissé les estimations mondiales de production inchangées, de même que pour le soja, exception faite d’une petite baisse de la production imputable à la Chine. Les cours des deux produits, qui ont conclu en légère hausse, ont bénéficié d’annonces de ventes à l’exportation.

Le jeudi 9 décembre 2021, le ministère américain de l’Agriculture a annoncé une vente de 280 000 tonnes de soja vers des destinations inconnues, après 130 000 tonnes de l’oléagineux commandées par la Chine mercredi. Le ministère avait aussi annoncé la veille une énorme commande de 1,844 million de tonnes de maïs vers le Mexique. « Le rythme d’exportations de maïs croît sensiblement mais il est encore loin des prévisions de l’USDA », a estimé Dewey Strickler.

Pour le soja, les ventes à l’étranger « ont atteint un pic au début de novembre mais elles sont déjà de 12 % inférieures à ce pic, et de 18 % pour ce qui est des exportations vers la Chine », a ajouté l’analyste.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars 2022 a abandonné 2,23 %, à 7,7675 dollars contre 7,9450 dollars mercredi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a augmenté de 0,76 %, à 5,9175 dollars contre 5,8725 dollars la veille.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier a gagné 0,33 %, à 12,6525 dollars contre à 12,6100 dollars mercredi.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Une embellie de courte durée en blé

« L’embellie n’a pas duré longtemps », souligne Sitagri, alors que le blé était marqué le 24 mai 2022 à la baisse, après avoir rebondi au début de la semaine. À Chicago, les marchés ont en effet clôturé mardi en ordre dispersé : le blé a cédé 35 c et le maïs 14 c.