Selon Jason Britt, de la maison de courtage Central State Commodities, l’actualisation d’un des modèles météo suivis par le marché a laissé entrevoir un temps un peu plus humide et des précipitations. Le principal contrat à terme pour le blé est alors parti à la baisse, abandonnant jusqu’à 3 % dans la matinée aux États-Unis.

Mais en milieu de journée, les nouvelles prévisions actualisées d’un autre modèle météo ont fait état d’un temps plus sec d’ici à la fin du mois, et les cours se sont un peu redressés, a expliqué Jason Britt.

Maïs et soja ont suivi la même oscillation, pour des raisons identiques.

« On fait des allers-retours avec la météo » depuis plusieurs jours, a expliqué le courtier, alors que celle-ci est particulièrement importante à cette époque de l’année pour le maïs et le soja, le blé étant déjà en cours de récolte dans de nombreuses régions.

Le marché a aussi les yeux tournés vers la séance de vendredi, qui correspond à la date d’expiration des contrats à terme pour juillet pour l’ensemble des céréales. « Souvent, cela crée de la volatilité », rappelle Jason Britt, dans un marché qui est déjà sujet actuellement à des mouvements d’ampleur inhabituelle, si on les compare aux variations traditionnellement enregistrées.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en septembre a fini en baisse de 2,60 % à 6,9225 dollars contre 7,1075 dollars mercredi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 5,6175 dollars contre 5,6850 dollars à la clôture précédente, en repli de 1,18 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu à 13,6250 dollars contre 13,8975 dollars, en baisse de 1,96 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en hausse sur Euronext dans un marché tendu

Les prix du blé étaient en hausse ce mercredi 22 septembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen. Le contexte mondial reste tendu en dépit des bons chiffres d’exportation européens.