Alors que les mobilités durables ont le vent en poupe, de nombreux acteurs de la filière du biogaz misent sur le développement du bio-GNV (gaz naturel d’origine biologique pour les véhicules). Le projet morbihannais de Liger BioConcept, à Locminé, est pionnier en la matière. Après avoir créé sa filiale de distribution de carburant Karrgreen, la société a inauguré sa première station au bio-GNV privée KG 1.0 en 2015. L’entreprise a ensuite ouvert la première station au bio-GNV grand public de la Bretagne en 2017 : KG 2.0.

Forte de son expérience sur ses deux stations à Locminé, Karrgreen a dévoilé, à l’occasion du Salon international de l’agriculture, le lancement cette année d’un réseau de stations dans leur « version 3.0 ». La première ouvrira prochainement à Ploërmel (Morbihan), la seconde est attendue dans les prochains mois à Redon (Ille-et-Vilaine).

Des retombées économiques pour le territoire

La gouvernance des stations du réseau Karrgreen sera particulière : à chaque site correspondra une société. Les actionnaires pourront être par exemple des collectivités territoriales, ou des transporteurs locaux. Ce système devrait entraîner un rapide retour sur investissement pour ceux qui s’équipent d’une flotte de véhicules propulsés au GNV.

« L’idée est aussi que les retombées économiques restent sur le territoire, pour des actionnaires qui en sont acteurs », précise Marc Le Mercier, le président et fondateur de Karrgreen. Les revenus fiscaux de ces stations seront d’ailleurs fléchés sur les collectivités locales.

Des stations multiservices partout en France

Dans cette troisième version, les stations Karrgreen proposeront également des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques. L’électricité distribuée sera produite directement sur la station, ou bien issue de l’électricité verte du marché. Des batteries au lithium stockeront l’électricité produite sur place. En plus de fournir de l’énergie, les stations seront équipées de points de vente de produits locaux et régionaux écoresponsables, pour mettre en avant les agriculteurs et transformateurs du territoire.

Ce déploiement est prévu à grande échelle : pas moins de 150 stations dans les cinq prochaines années en France métropolitaine sont au programme. Les stations seront logiquement implantées au plus près d’un site de production de biogaz. La Bretagne, Région d’origine de l’entreprise, concentrera à elle seule 24 stations Karrgreen.

Carte du nombre de stations du réseau Karrgreen attendues par région à l’horizon de 2025. © Karrgreen
Gildas Baron