Le lancement d’un fonds, appelé Eiffel Gaz Vert, a été officialisé lors du colloque national du Syndicat des énergies renouvelables (Ser). Les investisseurs sont, pour l’instant, au nombre de cinq. La Banque des territoires (1) et GRTgaz (gestionnaire de réseau de transport) ont notamment investi 40 millions d’euros chacun. Le fonds d’investissement de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe Investissements), Société générale assurances et le gestionnaire d’actifs Eiffel Investment Group ont également contribué au capital de ce fonds qui est d’ores et déjà doté de 116 millions d’euros.

Ils devraient être rejoints d’ici à la fin de l’année par la Banque européenne d’investissement et Pro BTP. À terme, la capitalisation serait de 200 millions d’euros.

Une centaine d’unités de méthanisation

Sur les trois prochaines années, l’ambition de ce fonds est de financer une centaine d’unités de méthanisation. La participation sera minoritaire, pour laisser les porteurs de projets maîtres de leurs installations. Le montant investi devrait varier de quelques centaines de milliers à plusieurs millions d’euros.

Ce type de financement est similaire à celui de Ter’Green, lancé en septembre 2019, mais avec une puissance financière supérieure. Ces nouveaux placements aident le maintien de la croissance d’une filière menacée par une baisse brutale de ses tarifs de rachat du biogaz.

> Voir aussi : Énergies renouvelables : Un partenariat pour investir massivement dans le biométhane (20/09/2019)

> À lire aussi : Tarifs du biogaz : Baisse généralisée, bonus pour le lisier, cultures délaissées (05/02/2020)

Gildas Baron

(1) La Banque des territoires est un organe de la Caisse des dépôts, institution financière publique française. Cette branche a pour vocation d’investir dans des projets d’échelle territoriale.