Le tableau de bord sur le biogaz pour le premier trimestre de 2016 publié par le Commissariat général au développement durable recense 439 installations produisant de l’électricité à la fin de 2016. La puissance totale installée est de 370 MW.

Au cours du premier trimestre de 2016, 4 MW ont été raccordés, soit une baisse de moitié par rapport à la même période en 2015. Ces nouvelles installations sont principalement des unités de méthanisation de petite taille, dont font partie les sites agricoles. Selon le ministère de l’Environnement, la puissance des projets en attente atteint 109 MW.

Une grande disparité de taille

Le rapport pointe une grande disparité entre les tailles d’installations, qu’il s’agisse d’un méthaniseur ou non. Ainsi, la méthanisation représente 62 % du nombre d’installations, mais seulement un quart de la puissance installée.

La puissance moyenne des sites de méthanisation est de seulement 349 kW. Les installations industrielles qui exploitent le biogaz des installations de stockage de déchets non dangereux sont moins nombreuses, mais ont une puissance moyenne bien plus importante (1,8 MW).

La production d’électricité à partir de biogaz s’élève à 0,45 TWh au premier trimestre de 2016, soit une légère baisse par rapport au trimestre précédent. De leur côté, les injections de biométhane dans le réseau sont en progression constante, et atteignent 35 GWh au premier trimestre de 2016.

C. Le Gall