Dans un courrier adressé au Premier ministre jeudi 7 mars 2019, à l’initiative du député Mathieu Orphelin, 120 élus de l’Assemblée nationale demandent au gouvernement d’accélérer le rythme de la transition vers des énergies plus vertes.

Dans cette lettre, ils rappellent que la France dispose d’un atout essentiel en termes d’énergie : son agriculture. Ils appellent Édouard Philippe à avoir des objectifs ambitieux de production de biogaz dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui sera définie prochainement.

Une énergie aux multiples atouts

Le texte rappelle les intérêts du biogaz : production d’énergie renouvelable, valorisation des déchets, complément de revenu pour les agriculteurs, indépendance énergétique, décarbonation du secteur énergétique, création d’emplois locaux et non-délocalisables.

Alors que la démarche porte aussi sur le développement de l’éolien marin, à hauteur de 1 GW, elle préconise une politique de baisse des coûts de la production de biogaz afin de porter cette énergie à 10 % de notre consommation totale de gaz d’ici 2030.

Une cosignature de députés de différents partis

« Ce courrier a pour objectif de montrer au gouvernement qu’il y a beaucoup de députés qui se préoccupent de cette problématique », précise David Georget, collaborateur parlementaire de Mathieu Orphelin. « Il faut dire au gouvernement d’avancer plus vite. »

L’initiative portée par 5 députés (Jean-Charles Larsonneur, Audrey Dufeu Schubert, Jimmy Pahun, Barbara Pompili et Mathieu Orphelin) a été signée par des parlementaires de plusieurs partis dont une majorité de LREM.

R.H.