Après que l’Union européenne a formulé à la fin de 2016 ses propositions sur la politique du renouvelable, dit aussi « Winter Package », le Copa Cogeca (syndicats et coopératives de l’UE) veut peser dans la balance et formule dans un communiqué diffusé ce mercredi 3 mai ses demandes.

Les 7 % de biocarburants conventionnels en suspens

La représentation professionnelle agricole européenne propose notamment que d’ici à 2030, les fournisseurs de carburants incluent une part minimale d’au moins 15 % de biocarburants durables de tout type utilisés dans le transport. Le Copa-Cogeca propose aussi que le plafond actuel de 7 % sur les biocarburants conventionnels soit également maintenu jusqu’en 2030 et fixé au niveau européen.

« Les nombreux avantages apportés par les biocarburants conventionnels doivent être préservés. Les États membres ont également besoin de flexibilité pour respecter la ligne de base de 2021 qui sera déterminée par l’actuelle législation », a-t-elle ajouté.

De son côté, la position européenne si elle était adoptée serait de réduire la part des biocarburants conventionnels dans les carburants de transport, de 7 % en 2021 à 3,8 % en 2030.

V.G.