Le mélange obligatoire d'éthanol à l'essence au Brésil sera réduit de 25 % à 20 % au 1er octobre prochain, a indiqué vendredi le ministère de l'Agriculture.

Le Brésil souffre d'une pénurie relative d'éthanol due à une demande accrue de carburants, stimulée par l'amélioration des revenus et la vente massive de voitures. Cette pénurie a entraîné une hausse du prix de l'éthanol et conduit les automobilistes à préférer l'essence, dont les importations se sont accrues.

Les autorités brésiliennes prévoient une baisse de 5,6 % de la production de canne à sucre en 2011, qui sert à la fabrication d'éthanol. Quelque 23,6 milliards de litres d'éthanol devraient être produits en 2011, soit 14,7 % de moins qu'en 2010.

Au Brésil, plus de 80 % des voitures neuves sont équipées d'un moteur « flex-fuel » qui leur permet de rouler à l'éthanol ou à l'essence.