General Motors souhaite que les Etats favorisent le développement des biocarburants comme alternative au pétrole et s'oppose à la réglementation européenne sur les émissions de gaz à effet de serre, a déclaré le patron du constructeur automobile américain.

Lors d'une rencontre mardi soir avec la presse en marge du Salon de l'automobile de Genève, Rick Wagoner a vu dans l'éthanol la meilleure alternative à l'essence et au gazole, dans un contexte où le baril de pétrole s'échange à plus de 100 dollars.

Mais les gouvernements doivent mettre en place les infrastructures et le cadre juridique nécessaires, a plaidé le patron du deuxième constructeur mondial.

«Il y a des intérêts bien compris qui préféreraient que l'industrie des biocarburants ne se développe pas», a dénoncé M. Wagoner.

Le patron de GM a critiqué l'objectif de la Commission européenne de réduire les émissions de CO2 à 120 ou 130 grammes par kilomètre parcouru en moyenne par chaque automobile, afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Bruxelles devrait rechercher «l'équilibre et la cohérence» dans sa politique, a déclaré M. Wagoner, estimant que «la réglementation doit faciliter l'émergence de solutions alternatives».