Alors qu’il fait face à des conditions de marché défavorables, Avril et sa filiale Saipol annoncent une réduction des volumes de graines transformées dans ses usines. « Cette décision se traduira par une diminution de 25 % des volumes de graines triturées cette année dans l’usine Saipol du Mériot (Aube), sans impact sur l’emploi du site industriel », déclare l’industriel.

Selon Yves Delaine, directeur général du groupe Avril et président de Saipol : « Il s’agit d’une décision difficile mais responsable et nécessaire pour préserver la filière française de transformation d’oléagineux. J’appelle donc chacun des acteurs de la filière au sens des responsabilités pour garantir la pérennité et la performance de la filière colza France. »

Modification des conditions d’achat de graines

Cette décision devrait également s’accompagner d’une modification des conditions d’achat du colza. En effet, le groupe entend proposer une adaptation contractuelle à ses fournisseurs en leur payant une prime qui reflète les conditions de marché actuelles pour les points d’huile supérieurs à 40 %. L’objectif de cette mesure selon l’industriel : « Rémunérer plus équitablement la graine en uniformisant sa valeur du premier au dernier point et ce, quelle qu’en soit la teneur en huile. »

Effective à compter du 1er juillet 2017 pour la campagne de 2017-2018, cette prime devrait être réajustée lors des campagnes suivantes, en prenant en compte l’évolution des conditions des marchés des graines, huiles et tourteaux.

M.S.

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Les cours du colza oscillent

Après un repli à la clôture mardi 5 juillet 2022 sur Euronext, les prix du colza se reprennent à l’ouverture du marché mercredi 6.