Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Agriculture le 29 avril 2021, en 2020, la production française de pommes est la plus basse depuis sept ans. Les surfaces sont en légère baisse et la production française de pommes (1,3 million de tonnes) recule de 13 %.

En cause, des anomalies dans la floraison, des épisodes de canicule et sécheresse, ainsi que l’alternance (baisse de la production après une récolte importante en 2019).

Évolution de la production et des surfaces de pommes entre 2008 et 2020 en France © Agreste

L’excédent commercial, néanmoins, augmente en valeur

Sur les sept premiers mois de la campagne de 2020-2021, les exportations françaises de pommes se replient de 8 % sur un an, faisant suite à une forte baisse vers les pays tiers et malgré une hausse des ventes vers l’Union européenne. Cela confirmant la tendance à la baisse observée depuis plusieurs années.

Les importations françaises provenant de l’Union européenne augmentent de près d’un tiers en volume par rapport à la campagne précédente. Cette hausse vient compenser la faiblesse de la production en France, notamment pour satisfaire les besoins de l’industrie de transformation.

L’excédent commercial français en pommes diminue donc de 21 % en volume par rapport à 2019-2020. Pour autant, grâce à la hausse de 16 % de prix des pommes sur le marché du frais, et à celle des cours à l’exportation, le solde de l’excédent commerciale croît de 4 %.

Le chiffre d’affaires de la production de pommes est stable au niveau national sur un an, et en hausse de 2 % par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes.

R.H.