Au 27 août 2012, le rendement en sucre, estimé à 11,58 t/ha, se situe sous la moyenne quinquennale de 2007 à 2011 à la même date (12,19 t/ha), selon les arrachages tests de betteraves réalisés par le Syndicat national des fabricants de sucre (SNFS).

Les rendements en sucre sont meilleurs au sud de Paris/Bassin parisien/Auvergne (13,51 t/ha) et en Champagne/Alsace (12,46 t/ha).

Les températures fraîches du printemps jusqu'au mois de juillet n'ont pas favorisé non plus le rendement en racine, à 66,13 t/ha, également très au-dessous de celui de l'année dernière à la même époque (78,10 t/ha) et de la moyenne quinquennale (71,31 t/ha).

En revanche, la richesse en sucre évaluée à 17,52 %, augmente de 0,59 % par rapport à la quinzaine précédente grâce à la chaleur du mois d'août. Si la richesse est supérieure à la moyenne quinquennale, elle reste tout de même inférieure à celle de 2009, année exceptionnelle.

F.M.