Treize ans après Vergezac en 2006, l’événement « Les Terres de Jim » s’est à nouveau déroulé en Haute-Loire. Selon Laurine Rousset, présidente du comité d’organisation, et Anthony Fayolle, président de Jeunes Agriculteurs (JA) 43 : « L’objectif fixé a été atteint avec 115 000 visiteurs en trois jours, dont 2 000 scolaires invités à un parcours pédagogique la première journée. À la fois ludique et professionnelle, la plus grande fête agricole en plein air d’Europe a fédéré le monde agricole et le grand public. »

La moitié des bénévoles non-agriculteurs

Rien n’aurait été possible sans l’équipe de 800 bénévoles, dont 400 non-agriculteurs. « Les échanges que nous avons depuis un an ont créé des liens forts. Ceux-ci reflètent l’attachement que nous avons pour notre département et notre volonté commune de lui assurer un avenir », poursuivent les deux jeunes agriculteurs.

Pour André, retraité chauffeur routier, bénévole rencontré le 6 septembre : « Cette manifestation fait connaître le métier de ces jeunes passionnés. Je les aide comme je peux. Vendredi, j’ai fait des sandwichs à partir de 4 heures du matin, puis j’étais sur le parking de 8 heures à 19 heures. Samedi, je servirai toute la journée à la buvette. »

Des retraités, des actifs aux profils professionnels variés, parfois des familles au complet, ont rejoint comme André, le comité d’organisation composé de quinze responsables de pôles (sécurité, restauration, pôle animal, animations…). « C’est une idée folle qui a pris forme. Les bénévoles ont répondu à notre appel sur internet. Nous sommes fiers du résultat », explique Julien, jeune éleveur du Mézenc, chargé de porter la lourde tête de Jim durant les trois jours.

Réconciliation

Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, en visite dimanche sur le site, a appelé de ses vœux « une réconciliation entre la France des villes et celle des campagnes », tout en assurant son soutien à l’installation des jeunes et à la défense du revenu des agriculteurs. Le 66e concours national de labour a sacré champion de labour à plat, Damien Mazières, 19 ans, venu de la Haute-Garonne, et Alexandre Mazeaud, 19 ans également, venu de la Haute-Vienne, champion de labour en planche.

Monique Roque Marmeys