Irrigants de France estime dans un communiqué publié lundi que « le barrage de Sivens doit aboutir, l'idéologie ne doit pas l'emporter sur la raison, il en va de notre avenir ».

Pour le syndicat des irrigants, « ce projet a été monté dans le plus grand respect de la légalité, passant avec succès l'ensemble des étapes d'instruction nécessaires à son autorisation ». Le fait que la concrétisation de cette retenue soit remise en cause par certains est « une situation inacceptable alors que ce projet s'inscrit pleinement dans une démarche territoriale répondant aux enjeux de changements climatiques, de préservation de l'environnement et de maintien d'une activité agricole dynamique et viable. »

L'engagement du gouvernement sur le dossier du stockage de l'eau

« Au-delà de cet enjeu local majeur, Sivens se doit d'être un symbole : celui de l'engagement du gouvernement sur le dossier du stockage de l'eau », lance Irrigants de France. Car le syndicat regrette que depuis la publication du rapport du député Philippe Martin, « les actes concrets se font attendre » en matière de projets de territoire.

Une note de cadrage, qui reconnaît les dynamiques et accords d'ores et déjà conclus localement (protocoles d'accord, contrat de rivières...) n'a en effet « toujours pas été transmise aux services déconcentrés », affirmait Irrigants de France le 23 octobre dernier lors de son assemblée générale à Paris.

« Il est désormais plus qu'urgent qu'une véritable politique de stockage de l'eau soit mise en route afin d'apporter de la visibilité à l'ensemble des acteurs impliqués », soutient le syndicat Irrigants de France.