A minuit ce vendredi soir, la Commission fermera le débat public qu'elle avait lancé le 12 avril 2010 sur internet concernant l'avenir de la Pac. Au cours des trois mois qu'a durés cette consultation en ligne, il y a eu plus de 5.000 contributions reçues du grand public et d'organisations diverses, rapporte un communiqué de Bruxelles.

La plupart des réponses sont venues de l'Allemagne, de la Pologne, de la France, de la Lettonie, de l'Autriche et de l'Espagne, analyse la Commission. Les données incluent aussi des contributions d'ONG et de groupes de réflexion, « confirmant l'intérêt de la société civile pour ces sujets », se félicite la Commission.

L'analyse de ces résultats sera présentée à la conférence des 19 et 20 juillet 2010 à Bruxelles.

Dacian Ciolos, le commissaire à l'Agriculture, a commenté ces résultats témoins, selon lui, « d'une participation publique forte » en soulignant que « la Pac n'est pas faite uniquement pour les agriculteurs, mais pour tous les citoyens de l'Union européenne, en tant que contribuables et consommateurs ».

Il a réitéré son intention de présenter une communication sur la Pac d'après 2013 en novembre 2010.

Les contributions publiques et les débats qui auront lieu lors de la conférence de juillet interviendront dans le processus d'élaboration du projet de la Pac lorsque la Commission planchera dessus, a insisté le commissaire.

Lire également :

• Avenir de la Pac : le débat public prolongé d'une semaine en raison de son succès (Commission) (04 juin 2010)

B.V.