Les dirigeants du Copa-Cogeca (organisations agricoles et coopératives de l'UE) ont rencontré, jeudi, à Bruxelles, le nouveau commissaire à l'Agriculture, Dacian Ciolos. Ils ont mis en avant la nécessité de « maintenir les paiements directs de la Pac pour les agriculteurs afin de préserver un secteur agricole européen viable et compétitif », selon un communiqué.

Le président du Copa, Padraig Walshe, a salué le fait que Dacian Ciolos « veuille maintenir une Pac forte pour l'après-2013, avec des paiements directs pour les agriculteurs et dotée d'un budget suffisamment important ».

« Des outils de gestion du marché forts sont primordiaux. De nouvelles mesures doivent être envisagées afin de garantir que les consommateurs puissent bénéficier d'une plus grande stabilité des prix et pour aider les producteurs à surmonter les crises », a poursuivi le président du Copa.

« Je me réjouis également de la position ferme du commissaire concernant les négociations de libéralisation du commerce mondial dans le cadre du cycle de Doha. Je veux m'assurer que les restitutions pour les produits agricoles soient maintenues en tant qu'outil politique européen, tant que d'autres concurrents n'auront pas retiré leur propre soutien aux exportations », a également affirmé Padraig Walshe.

« Le Copa-Cogeca souhaite mettre en avant le rôle et la position des coopératives dans la chaîne alimentaire européenne et continuera à participer activement au groupe de haut niveau afin de traiter des problèmes de retards de paiements, d'abus de marché, de pratiques commerciales déloyales et de distorsions des règles de concurrence dans la chaîne alimentaire », a pour sa part souligné Paolo Bruni, président de la Cogeca.

« Je demande à M. Ciolos et à son collègue en charge de la politique de concurrence d'analyser les règles européennes de concurrence dans le but d'améliorer le fonctionnement de la chaîne d'approvisionnement alimentaire », a-t-il ajouté.