Les éleveurs avaient manifesté leur colère le 16 septembre 2019, à la suite de la fermeture de l’abattoir de Quillan, dans l’Aude. Le soir même, la préfecture du département a annoncé la « levée de la suspension d’agrément » de l’abattoir, promulguée trois jours plus tôt.

« Les cogérants de l’établissement ont apporté des garanties pour le bon fonctionnement de l’abattoir, d’une part sur le recrutement à partir de mercredi 18 septembre d’une nouvelle personne disposant de diplômes spécialisés en matière de production agroalimentaire et d’autre part, sur un engagement de mettre en place des modalités de fonctionnement adaptées pour permettre le respect des exigences sanitaires », précise la préfecture.

Appui de la chambre d’agriculture

La chambre d’agriculture de l’Aude a également « proposé d’accompagner la réorganisation [de l’abattoir] par le biais d’un appui. » Un comité de pilotage assurera par ailleurs l’évolution du fonctionnement de l’établissement.

La préfecture de l’Aude rappelle que depuis quatre mois, « certaines procédures essentielles au bon fonctionnement de l’abattoir et de l’application du plan de maîtrise sanitaire n’étaient plus respectées (équipements dégradés, entretien insuffisant des locaux et équipements et défaut de maîtrise des points critiques) ».

V. Gu.