Un violent orage de grêle a frappé le vignoble des Corbières, lundi 25 avril, en fin d'après-midi. La partie sud au pied de la montagne d'Alaric a été la plus touchée.

Selon un prébilan opéré par la chambre d'agriculture de l'Aude, 400 ha de vignes ont été durement touchés par cet orage : « 70 % à 80 % ont même été détruits en totalité ». Plus au nord et vers le Narbonnais, les grêlons ont aussi frappé mais avec un peu moins de violence.

« On se croirait revenu en plein hiver », résume Jean Héritier, directeur de la chambre d'agriculture de l'Aude, pour décrire l'état dans lequel se retrouvent certaines vignes après le passage de l'orage de grêle de lundi soir. Les parcelles les plus touchées sont situées sur les communes de Camplong, Montlaur ou Lagrasse.

Environ 300 exploitations ont été frappées sur cette zone. Vu le temps de ces dernières semaines, la vigne était déjà à un stade avancé : « Les feuilles étaient bien visibles et on voyait même les grappes se dessiner pour les cépages les plus précoces », explique Jean Héritier.

Au nord de la montagne d'Alaric, du côté des communes de Capendu et de Moux, « environ 300 autres hectares ont été touchés, mais de manière moins dramatique. Les dégâts ne dépassent pas 70 % », affirme le responsable.

Le troisième secteur qui a subi les grêlons se situe dans le Narbonnais, à côté du village d'Ouveillan, et couvre environ 400 ha touchés à hauteur de 50 %. Le vignoble de cette région sortait de trois petites récoltes et, cette année, la sortie s'annonçait belle...

A.A.