« Les États-Unis, la Russie et plusieurs pays asiatiques restent les marchés les plus dynamiques pour la croissance des exportations agroalimentaires de l’Union européenne, rapporte la Commission ce 20 février 2018. Les ventes aux États-Unis ont bondi de 6 %, soit 1,2 milliard, celle en Russie de 16 %, soit 0,9 milliard. »

L’Asie, des marchés dynamiques

En Asie, les envois vers le Japon ont bondi de 11 %, soit 0,6 milliard de plus qu’en 2016. Ceux vers la Chine ont augmenté de 5 %, soit 0,6 milliard de plus, ceux à destination de Hong Kong de 10 %, c’est-à-dire 0,4 milliard de plus, et ceux vers la Corée du Sud de 13 % (+0,3 milliard).

 

Les secteurs des vins, du pet-food et des spiritueux voient leurs ventes hors de l’Union européenne progresser de 12 % (+1,24 milliard), 17 % (+0,6 milliard) et 5 % (+0,5 milliard). En revanche, les exportations de blé, d’autres céréales et de porc chutent de 27,5 % (–1,5 milliard), de 13,5 % (– 0,3 milliard) et de 2,8 % (–0,1 milliard).