Le Covid-19 aura eu raison des finales du concours général agricole cette année : « Les conditions sanitaires ne sont plus réunies pour garantir l’accueil des jurés venant de tous les territoires métropolitains et ultramarins », a expliqué le commissaire général du concours Olivier Alleman, dans un message posté sur son site internet.

 

Le responsable a également cité « l’application des protocoles de dégustation encore plus restrictifs » et « le respect de l’équité de traitement des différents échantillons de produits et vins ».

 

Les finales devaient avoir lieu du 13 au 24 mai 2021 à Angoulême, Châlons-en-Champagne, Montpellier et Tours en « version éclatée » dans le cadre d’une « Semaine de l’agriculture française ».

 

Une annulation inédite

« Reporter le concours général agricole n’était jamais arrivé […], c’est un crève-cœur ! », a réagi le président du Salon de l’agriculture, Jean-Luc Poulain, cité dans le même message.

« Prenons le pari que l’an prochain, sortis de la période Covid, nous aurons à cœur collectivement de relever ce beau défi de l’excellence », a-t-il ajouté.

 

La validité de la médaille des lauréats de 2020 sera prolongée jusqu’à l’année prochaine, et les producteurs seront remboursés du montant de leur inscription, a indiqué Olivier Alleman.

Le concours des pratiques agroécologiques et le trophée international des établissements agricoles sont en revanche maintenus durant la Semaine de l’agriculture française, a-t-il relevé.