Décidément, la crise énergétique pousse l’État à mettre les bouchées doubles pour développer les productions d’énergies renouvelables en France. Quelques jours après avoir amélioré la prise en charge du raccordement au réseau gazier pour les producteurs de biométhane, le ministère de la Transition écologique annonce une mesure similaire pour les installations de production d’électricité renouvelable. Jusqu’à une puissance de 500 kW, la subvention du raccordement couvrira désormais 60 % des frais, contre 40 % auparavant.

 

Cette mesure concerne très principalement les installations de photovoltaïques. Le seuil de 500 kW correspond d’ailleurs à celui du guichet ouvert qui donne accès au tarif réglementé pour le solaire. Il est aussi prévu que l’installation de pompes à chaleur soit plus aidée, avec une prise en charge jusqu’à 80 %

 

> À lire aussi : Un gros coup de pouce pour l’injection de biogaz (15/03/2022)

En application dans moins d’un mois

Ces annonces du ministère font suite à la présentation par Jean Castex du plan de résilience le 16 mars 2022. Il faut désormais compter sur un délai d’environ trois semaines pour que le décret soit publié. Ce dernier est actuellement en consultation au Conseil supérieur de l’énergie et devra ensuite recevoir un avis de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

 

> À lire aussi : Jean Castex annonce des aides pour l’agriculture (16/03/2022)