Les 13 signataires (1) de la charte Origine France, visant à augmenter la part de produits français au sein de la restauration indépendante, ont tiré un premier bilan positif de leur action. C’était le 3 mars 2022 lors du Salon international de l’agriculture, indiquent la FNSEA et Metro.

 

Cette charte a été signée le 28 janvier 2020, à l’initiative de l’enseigne Metro qui fournit 400 000 restaurateurs et commerçants indépendants, par plusieurs syndicats agricoles, plusieurs fédérations majeures de la filière alimentaire française, les syndicats de la restauration indépendante et l’interprofession des métiers de bouche. Elle a pour objectif de « promouvoir et valoriser les produits et producteurs français dans la restauration indépendante sur tout le territoire ».

Une progression de 2 points sur la viande fraîche

Malgré le contexte difficile pour la restauration hors domicile, la part de produits français de boucherie vendus par Metro France augmente de près de 2 points, soit 62,94 % d’origine France au total.

 

Dans le détail, la part d’Origine France sur les différents produits vendus par Metro est de :

  • 60,34 % pour le bœuf frais ;
  • 73,27 % pour le porc frais ;
  • 53,16 % pour le veau frais ;
  • 66,55 % pour le poulet frais ;
  • 83,77 % pour la volaille fraîche ;
  • 84,67 % pour le gibier.

La FNSEA et Metro font savoir que « l’ensemble de ces données ont été vérifiées et attestées par un tiers de confiance, le cabinet KPMG ».

 

Des efforts à faire sur les « autres espèces »

Le syndicat et l’enseigne ajoutent que le steak haché, les tartares, les œufs et le lait vendus par Metro sont à 100 % français. « Des efforts sont encore à mener » pour les autres espèces. En ce qui concerne les fruits et légumes, « dans la période saisonnière, seuls les produits français sont mis en avant » et 100 % des pommes de terre filière sont d’Origine France.

 

Comme l’an dernier, des éléments locaux en faveur de l’origine France seront organisés dans plusieurs Halles Metro à la fin du mois de mars.

(1) FNSEA, JA, Fédération nationale bovine (FNB), Fédération nationale porcine (FNP), Confédération française de l’aviculture (CFA), Légumes de France, La Coopération Agricole, la Fédération des entreprises et des entrepreneurs de France (FEEF), l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), Metro France, l’UMIH et le GNI, 1er et 2e syndicats de la restauration indépendante, et la CGAD, Interprofession des métiers de bouche.