Les exportations de l’Union européenne sur les neuf premiers mois de 2021 ont augmenté de 8 % par rapport à la même période de 2020. Elles représentent 145,2 milliards d’euros. Les importations progressent de 3,5 % sur la même période, pour atteindre 94,2 milliards d’euros. L’excédent commercial communautaire, de 51 milliards d’euros, bondit ainsi de 17 %, selon les derniers chiffres publiés par la Commission européenne ce 4 janvier 2021.

Les ventes d’huiles de colza et de tournesol sont dynamiques

La hausse des exportations est principalement portée par les ventes de vins, spiritueux et liqueurs. Leur valeur progresse d’environ 30 % (+4 277 millions d’euros), tout comme celle des huiles de colza et de tournesol qui sont en hausse de 32 % (+751 millions d’euros). Les ventes de viandes de porc, de pâtes, de pâtisserie, de chocolats et confiseries ont-elles aussi été dynamiques.

 

À lire aussi : Prévisions européennes, la production d’oléagineux dopée par le soja et le tournesol (04/01/2022)

 

L’ensemble des ventes de ces produits a représenté 27 % des exportations agroalimentaires de l’Union européenne entre janvier et septembre 2021.

Baisse des ventes de blé

En revanche, les exportations de blé reculent de 7 % (−390 millions d’euros) entre janvier-septembre 2020 et 2021. L’alimentation infantile perd elle aussi du terrain (−757 millions d’euros, soit une baisse de 12 %).

 

La Commission relève également des pertes significatives pour les fruits tropicaux, les légumes et le beurre, dont les ventes diminuent respectivement de 125, 117 et 116 millions d’euros, soit des baisses de 11, 3 et 10 %.

Hausse des importations de tourteaux

La hausse des importations de l’Union européenne est principalement expliquée par l’augmentation du prix des tourteaux, des graines de soja et de l’huile de palme. Les achats de ces produits progressent respectivement de 1 249 (+27 %), 1 213 (31 %) et 723 millions d’euros (+18 %).

 

> Retrouvez les cours et marchés des céréales, oléagineux et protéagineux sur Lafranceagricole.fr

 

Les importations d’acides gras, de cires, et de fèves de cacao gagnent elles aussi du terrain. Elles augmentent de 723 (+31 %) et 338 millions d’euros (+12 %).

 

Les achats de fruits, de tourteaux, de graines de soja et d’huile de palme réalisés de janvier à septembre 2021 représentent près de 32 % de la valeur des importations de l’Union européenne sur cette même période.