« Il neige sur le lac Majeur », fredonnait Mort Schuman en 1972 et pourtant la température moyenne annuelle sur le lac avoisine les 13°C. Un climat doux et tempéré qui a fait du lac Majeur, un lieu de villégiature plébiscité depuis longtemps par les Milanais. En témoignent sur son rivage, les nombreuses villas et hôtels de style Belle époque dans lesquelles on vient se reposer loin du tumulte et de l’effervescence de la vie milanaise.  

À travers la brume qui recouvre le lac, on distingue les célèbres îles Borromées, du nom de leurs propriétaires, accessibles par bateau depuis la ville de Stresa. Première halte sur l’Isola dei Pescatori. Cette dernière, réputée pour ses poissons est aujourd’hui largement dédiée au tourisme. Une promenade le long de la rive du lac permet d’apercevoir les deux autres îles : l’Isola Bella et l’Isola Madre. 

© A. Gambarini/GFA - Les oiseaux-lyres peuplent les jardins de l'Isola Madre.

La silhouette de l’Isola Bella rappelle la forme d’un bateau naviguant sur le lac avec son Palazzo Borromeo à la proue et les jardins à la poupe. La demeure accueille une collection d’une centaine de tableaux de maîtres ainsi que des grottes marines. Entièrement artificielles et recouvertes de rocailles, celles-ci accueillaient les visiteurs aristocratiques pour se rafraîchir lors des chaudes journées. La galerie des tapisseries, où sont exposées des œuvres flamandes du XVIe siècle représentant plus ou moins fidèlement des fauves et des primates, s'ouvre sur les jardins et le fameux Teatro Massimo : un théâtre baroque de dix étages, orné de statuts, de fontaines et d’obélisques et surplombé par une licorne, le symbole de la famille Borromée.   

L'Isola Madre, réputée pour ses huit hectares de jardin anglais à la flore exotique est accessible à une dizaine de minutes en navette fluviale. On y retrouve un cyprès du Cachemire, le plus grand et ancien d’Europe. L’histoire raconte que ce dernier serait issu d’une graine envoyée d’Himalaya. Dans les allées, des oiseaux-lyres et des paons blancs viennent s'ébrouer entre les visiteurs.