« Après deux jours de baisse où les fonds ont fait des prises de bénéfices, le marché a rebondi dans ce qui est un ajustement technique », a indiqué Dax Wedemeyer, chez US Commodities, en évoquant les cours du maïs.

 

Dans son rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles, le ministère de l’Agriculture américain (USDA) avait annoncé que les stocks de fin de campagne du maïs s’élèveraient à 1 502 millions de boisseaux (environ 38 millions de tonnes) aux États-Unis et non 1 380 millions de boisseaux (35 millions de tonnes), comme l’estimaient les analystes.

La sécheresse et le froid sous surveillance

« Les fonds ont vendu après la publication du rapport, ils ont ajusté leurs positions jeudi guettant de nouvelles exportations vers la Chine », a ajouté l’analyste. « Le maïs tente de trouver le bon niveau d’échange alors que les investisseurs surveillent aussi la sécheresse en Argentine », a ajouté Dax Wedemeyer.

 

Le soja, dans la foulée du maïs, a repris une partie de ses pertes, tandis que le blé est resté stable, orienté en petite baisse.

 

Les courtiers prêtent attention au temps très froid dans les plaines américaines. S’il persiste, pourrait affecter les récoltes de blé d’hiver rouge, ce qui n’est pas encore le cas, a souligné l’expert d’US Commodities.

 

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 6,3350 dollars, contre 6,3550 dollars mercredi, reculant de 0,31 %.

 

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a fini à 5,4100 dollars, contre 5,3450 dollars la veille, en hausse de 1,21 %.

 

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 13,6750 dollars, contre 13,5400 dollars à la dernière clôture, gagnant 0,99 %.