Dans son rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles, le ministère américain de l’Agriculture (USDA) a prévu que les stocks de fin de campagne du maïs s’élèveraient à 1 502 millions de boisseaux (environ 38 millions de tonnes) aux États-Unis, en baisse de 50 millions de boisseaux par rapport aux chiffres de janvier.

 

Les analystes interrogés par l’agence Bloomberg avaient anticipé que les estimations de ces stocks tomberaient à 1 380 millions de boisseaux (35 millions de tonnes). L’anticipation de cette forte baisse, signe d’une demande importante, avait fait grimper lundi le principal contrat de maïs à son plus haut cours de clôture depuis 2013.

Exportations prévues à la hausse

Le soja a pour sa part progressé, la révision à la baisse des prévisions de stocks de fin de campagne aux États-Unis pour l’oléagineux étant proche des attentes en s’établissant à 120 millions de boisseaux (3,3 millions de tonnes), en baisse de 20 millions de boisseaux par rapport au mois dernier.

 

Du côté du blé, les estimations sont dans leur ensemble inchangées par rapport au moins dernier.

 

Facteur plutôt encourageant pour la demande, l’USDA a révisé à la hausse ses prévisions d’exportation de maïs et de soja, tablant notamment sur la poursuite de commandes importantes de la Chine. Mais certains spécialistes s’attendaient à une augmentation encore plus importante et estimaient que cette modeste augmentation avait pu peser sur les prix.

 

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 6,4950 dollars, contre 6,5575 dollars lundi, reculant de 0,95 %.

 

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a fini à 5,5625 dollars, contre 5,6375 dollars la veille, en baisse de 1,33 %.

 

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 14,0175 dollars, contre 13,8775 dollars à la dernière clôture, gagnant 1,01 %.