Le ministère de la Ruralité vient de désigner quarante et une associations réparties sur le territoire pour les soutenir dans leurs projets visant à soutenir les femmes en difficulté ou celles victimes de violences spécifiquement dans le milieu rural.

 

Les associations sélectionnées sont déjà connues pour leur action dans le domaine sociojudiciaire ou de la ruralité (Familles rurales, Planning familial, le Relais et surtout les CIDFF, les centres d’information des droits des femmes et des familles, c’est-à-dire l’association parapublique qui accompagne sur le terrain la politique de l’État dans ce domaine…).

Des difficultés singulières

Au niveau national, l’ensemble de ces projets recevra une dotation d’un million d’euros. Ce montant vient compléter un précédent appel doté d’un demi-million d’euros qui avait bénéficié à huit associations d’envergure nationale en mars 2021. Parmi les lauréats, on trouvait la création d’un réseau d’élus locaux formés aux violences faites aux femmes, l’insertion des femmes par l’installation en agriculture, le déploiement de relais en milieu rural, des formations sur les violences conjugales…

 

« Les femmes résidant en zones rurales sont confrontées à des difficultés à la fois singulières et supplémentaires. Il est nécessaire d’adapter nos politiques publiques à la spécificité des territoires ruraux », explique la ministre en charge de l’Égalité hommes-femmes, Isabelle Lonvis-Rome, en annonçant les lauréats du deuxième appel à projets, le 2 août 2022.