Ce vendredi 29 juillet 2022, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu dans le port de Tchornomorsk, dans le sud du pays, afin de superviser un premier chargement de céréales aux termes de l’accord trouvé avec la Russie, le 22 juillet dernier.

Une reprise des exportations « dans les prochains jours »

« Le premier navire, le premier chargement depuis le début de la guerre est en cours. Il s’agit d’un navire turc », a déclaré le président ukrainien, cité dans un communiqué de la présidence, qui a diffusé une vidéo de lui se tenant devant un navire baptisé Polarnet.

 

Selon la présidence, les exportations pourraient débuter « dans les prochains jours » afin d’acheminer sur les marchés mondiaux les millions de tonnes de céréales coincées dans les ports ukrainiens depuis le début de la guerre.

 

> À lire aussi : Les ports ukrainiens reprennent leur activité (28/07/2022)

 

« Nous sommes pleinement préparés. Nous avons envoyé tous les signaux à nos partenaires, l’ONU et la Turquie, et nos militaires garantissent la situation sécuritaire », a souligné Volodymyr Zelensky. Selon lui, Kiev n’attend qu’un « signal » de la part d’Ankara et de l’ONU pour « commencer ».

 

Les exportations de céréales, cruciales pour la sécurité alimentaire mondiale, doivent débuter avec plusieurs navires qui étaient déjà chargés lors de l’invasion russe en février dernier mais incapables de sortir du port en raison de la guerre.

L’Ukraine, « garant de la sécurité alimentaire mondiale »

L’accord pour lever le blocus, premier texte significatif impliquant les deux parties depuis le début du conflit, vise à atténuer une crise alimentaire mondiale qui a vu les prix monter en flèche dans certains des pays parmi les plus pauvres au monde.

 

L’Ukraine, comme la Russie, figure parmi les plus gros exportateurs mondiaux de céréales. Kiev assure vouloir vendre quelque 20 millions de tonnes d’une valeur d’environ 10 milliards de dollars dans le cadre de cet accord.

 

« Il est important pour nous que l’Ukraine reste le garant de la sécurité alimentaire mondiale », a déclaré Volodymyr Zelensky, qui était escorté par des ambassadeurs de pays du G7, cité dans le communiqué.