. […] La remontée du prix des aliments pour animaux entamée en janvier 2017 […] a ralenti (+0,3 %), sous l’effet du recul des prix des aliments simples. » Quant aux engrais et amendements, la hausse entamée à la fin de 2016 s’est atténuée, en lien avec la stabilisation du prix des engrais azotés.

 

La hausse des prix de l’énergie s’atténue

En revanche, « sur un an, la hausse [du prix des intrants] amorcée en janvier se confirme », constate le ministère. Quels sont les postes qui expliquent cette augmentation ? Les aliments pour animaux dont les tarifs progressent pour la première fois depuis juillet 2013. La hausse de ceux de l’énergie et des lubrifiants constatée depuis octobre 2016 s’atténue fortement (+14,9 % versus +23,1 % en février). Quant aux tarifs des engrais et amendements, leur recul s’amoindrit de nouveau (–5,9 %).

 

« En mars 2017, le prix des intrants est resté stable par rapport au mois de février dans la plupart des Otex, note le ministère. Sur un an, les prix ont progressé dans l’ensemble des Otex à l’exception de l’Otex grandes cultures. »