Selon les termes de cet accord, Tereos « rachète les 45,97 % du capital de Guarani détenus par Petrobras, à travers sa filiale Petrobras Biocombustivel, pour un montant de 202 millions US$ » (194 millions d’euros), indique Tereos dans un communiqué.

Les deux groupes étaient entrés en négociation autour de ce rachat depuis le 21 octobre. Le sucrier français détenait déjà 54,03 % du capital de Guarani. Il porte donc ainsi « sa participation dans Guarani à 100 % et en devient l’unique actionnaire », est-il ajouté.

À l’issue de l’opération, qui reste encore soumise à l’approbation des autorités de la concurrence, Tereos annonce que Guarani sera rebaptisée Tereos Açúcar e Energia Brasil.

20 millions de tonnes de canne à sucre par an

« Pour Tereos, cette acquisition est une opportunité de se renforcer au Brésil, premier pays producteur de sucre au plan mondial », indique Alexis Duval, président du directoire de Tereos, cité dans le communiqué.

Tereos est actuellement le troisième acteur de l’industrie sucrière brésilienne, au travers de sa filiale Guarani. Cette dernière, qui transforme environ 20 millions de tonnes de canne à sucre par an, dispose de sucreries (Andrade, Cruz Alta, São José, Severinia, Mandu, Tanabi et Vertente) et de deux raffineries (Cruz Alta, Andrade) situées dans l’État de São Paulo, la meilleure zone agricole du Brésil pour la culture de la canne à sucre.

Tereos est le premier producteur français de sucre (marque Béghin-Say) et le troisième mondial. Le groupe emploie 24 000 personnes dans le monde.