Extraire les métaux lourds du sol

La start-up Biomede est spécialisée dans la phytoextraction des métaux lourds et la dépollution des sols. Elle travaille essentiellement dans le monde agricole. Sa méthode réunit des analyses de terrain, des technologies de cartographie et l’utilisation de plantes. Des relevés de teneur en métaux lourds, notamment le cuivre, sont effectués et géolocalisés dans une parcelle.

 

Un procédé d’analyse statistique cartographique de krigeage aboutit sur une représentation de la répartition estimée de ces éléments. Des plantes particulièrement exportatrices de ces métaux sont alors implantées en fonction du sol et de la carte établie. Le procédé est notamment développé pour la vigne qui connaît de fort taux de contamination au cuivre, utilisé comme fongicide.

 

La capacité d’extraction du dispositif de Biomede est de 10 à 25 % de la teneur initiale. Les plantes sont ensuite récoltées et revalorisées en cosmétique ou pharmacologie. Un travail est mené pour que ces plantes à forte teneur en cuivre soient directement réutilisées pour produire des fongicides naturels, pour en faire un cycle plus ou moins fermé.

Éclairer des serres avec précision

Vegetal Grow Development travaille dans l’éclairage végétal depuis quatre ans. La jeune entreprise travaille notamment sur les secteurs de la production de tomates, fraises, et tous types de légumes cultivés en serres. L’idée est de faire de l’éclairage de précision, suivant le concept de l’agriculture et de la fertilisation notamment.

 

« Nous visons à apporter la juste dose de lumière, et dans les bonnes longueurs d’onde qui correspondent aux besoins des plantes », explique Alexandre Bameule, directeur des ventes. Les luminaires à Led développés par la société sont pilotés par une intelligence artificielle capable de machine-learning.

 

La plante est analysée en détail pour que les variations de lumière s’approchent de plus en plus de l’optimum. Il s’agit d’améliorer la croissance des plantes, mais aussi la consommation énergétique des éclairages.

 

Le projet Lucioles développé actuellement par Vegetal Grow Development vise à développer des luminaires pour serres sous forme de guirlandes, en les dimensionnant par rapport aux installations électriques présentes sur site. Cette solution limite considérablement le montant d’investissement pour la mise en place d’un système d’éclairage, ainsi que la hausse de consommation d’énergie intrinsèque.

Faciliter le réemploi et le recyclage

La start-up Co-recyclage existe depuis 7 ans. C’est une entreprise sociale spécialisée dans le réemploi et la mutualisation du mobilier, des matériaux et du matériel professionnel. La plateforme propose de faciliter le prêt, la location, la revente ou le don de ressources. Le fonctionnement peut se faire en interne au sein d’un groupe d’échange, comme en externe, avec d’autres utilisateurs.

 

L’entreprise ne travaille pas sur un secteur d’emploi en particulier mais propose une solution adaptable à toutes les typologies de ressources. Co-recyclage pense notamment pouvoir se développer sur le volet du matériel agricole, tant pour des machines entières en location, copropriété ou Cuma, que pour la revente de pièces détachées.