Aux confins de la Franche-Comté et de l’Alsace, à quelques encablures des Vosges, le plus petit département français avec ses 610 km2 s’insère dans une région riche de plus de 2 000 étangs et plans d’eau, et de grands espaces. Elle est hérissée de forts et de remparts construits sur les lignes d’une géologie sauvage et escarpée.

Héritier d’un faste passé militaire et industriel, terre de festivals internationaux (Les Eurockéennes), le Territoire de Belfort fête ses cent ans cette année, alors que la grande majorité des autres départements français ont célébré leurs 230 ans en 2020.

 

Quatre-vingt-dixième des 101 départements français, le Territoire de Belfort est né de circonstances historiques exceptionnelles. Si la France a cédé face aux Prussiens en 1871, les Belfortains, menés par le colonel Aristide Denfert-Rochereau, ont résisté plus de cent jours. En mettant fin à la guerre et au siège de la ville, le traité de Francfort a défini le Territoire de Belfort comme « l’arrondissement subsistant du Haut-Rhin ». Ce statut particulier a été conservé jusqu’au 11 mars 1922, date à laquelle le Territoire a été transformé en département. Il a été rattaché à la Franche-Comté en 1960.

 

Haut lieu de stratégie militaire depuis le Moyen Âge, fortifiée par Vauban dès 1687, la citadelle de Belfort est entourée de 19 forts militaires. Héritage de la guerre de 1870, ils ont été érigés pour protéger « la Trouée de Belfort », cette zone de plaine située entre les Vosges et le Jura, le Rhin et le Rhône. Une partie de ces fortifications est ouverte à la visite. Autrefois classé « secret-défense » et enfoui sous le mont Salbert, le Fort de l’Otan a été construit dans le contexte de la guerre froide. À l’origine une station radar souterraine de l’armée de l’air française, le lieu, désormais réhabilité, propose des visites guidées, en particulier lors des journées du patrimoine.

Construite en pierre de grès coloré, située aux portes du Plateau des mille étangs, et proche des Vosges, la ville de Belfort et sa région sont une destination à découvrir en toutes saisons, en particulier à vélo. Anne Bréhier