L’agence américaine d’informations sur l’Energie (EIA) a indiqué jeudi 28 mai 2020 que la production d’éthanol, qui s’était effondrée avec la chute des cours du pétrole en mars et début avril, avait progressé pour la quatrième semaine de suite. Or environ un tiers de la production de maïs aux États-Unis est destiné à la production d’éthanol.

 

Pour Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics, les courtiers ont par ailleurs effectué un rééquilibrage de leurs positions en faveur du maïs et au détriment du soja, en légère baisse jeudi face à la montée des tensions entre la Chine et les États-Unis.

Tensions entre la Chine et les États-Unis

 

Le ministère chinois des Affaires étrangères a estimé que la décision prise mercredi par les États-Unis de révoquer le statut spécial accordé à Hong Kong en raison de l’érosion des libertés dans l’ex-colonie britannique était « barbare ».

 

Les chefs de la diplomatie des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada et de l’Australie ont de leur côté accusé jeudi Pékin d’enfreindre ses obligations internationales après l’adoption par le Parlement chinois d’une disposition controversée sur la sécurité à Hong Kong.

 

« Les acteurs du marché craignent qu’on ne revienne à une situation similaire à celle d’avant la signature mi-janvier de l’accord commercial partiel entre la Chine et les États-Unis, avec des tensions affectant fortement les achats de produits agricoles américains, en particulier le soja et le porc », remarque Mike Zuzolo.

 

Les cours du blé ont de leur côté bénéficié selon lui de l’abaissement par la commission européenne de ses prévisions sur les volumes de production de la céréale et d’exportations dans l’Union européenne.

 

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé jeudi 28 mai 2020 à 3,2750 dollars contre 3,2050 dollars mercredi (+2,18 %).

 

Le boisseau de blé pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 5,1450 dollars contre 5,0450 dollars à la précédente clôture (+1,98 %).

 

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,4700 dollars contre 8,4850 dollars la veille (-0,18 %).