L’intitulé du mail a de quoi être alléchant : « À donner : tracteur John Deere 6620 ». Ce courrier électronique, des agriculteurs ont eu la surprise de le recevoir. D’autres ont vu l’annonce sur les réseaux sociaux.

« Rollande » explique être veuve depuis peu et ne pas vouloir garder le tracteur, qui lui rappelle trop son défunt mari agriculteur. Seulement elle a promis à ce dernier sur son lit de mort qu’elle ne vendrait jamais le tracteur et souhaite donc le donner « contre bons soins ». Une aubaine donc.

Seulement voilà, « Rollande » est une coutumière du fait. L’an dernier, elle voulait offrir un Case IH Maxxum de 2007, deux ans auparavant, c’était un autre John Deere qu’elle donnait à qui promettait de lui prodiguer les meilleurs soins.

Des incohérences dans l’annonce

À première vue, l’annonce sent l’arnaque. Tout d’abord, il y a des incohérences techniques dans la description. « Rollande » annonce une boîte full-powershift alors qu’une telle solution n’a jamais existé sur un 6620 et que la photo de la cabine montre une bonne vieille PowrQuad.

Mais ce n’est pas tout. À y regarder de plus près, les neuf photos fournies semblent tout droit sorties d’un site de petites annonces allemand. Pavés autobloquants dans la cour de la ferme, freinage pneumatique, remorque Agroliner, plaque d’immatriculation sur le capot : ce tracteur est celui d’une exploitation germanique. C’est donc bien d’arnaque qu’il s’agit.

En contactant « Rollande », elle explique que le tracteur est gratuit mais qu’il faut payer le transport. Elle demande d’ailleurs votre lieu d’habitation dès le début de l’échange pour être bien certaine de vous fournir une adresse à l’autre bout de la France. Le transport sera évidemment à vos frais mais elle se charge de contacter le transporteur, dès qu’elle a reçu le virement. Le tracteur, lui, n’arrivera jamais à bon port !

Corinne Le Gall